• 15 janvier 2020
  • brule
  • 0

Pourquoi consulter un sexologue ?

Même si la sexothérapie gagne en popularité, elle demeure une activité que les couples préfèrent cacher. Les gens ne se vantent jamais de leur consultation parce qu’ils sont honteux ou timides. Pourtant, elle mérite d’être connue. Votre sexologue vous répond ici http://www.sexologue-schaerbeek.be.

Les gens sont généralement discrets car ils ont l’impression que consulter un sexologue est anormal et signifie qu’ils ont un problème. Évidemment, plusieurs personnes décident, un jour, d’aller de l’avant et de prendre rendez-vous pour investir dans leur bien-être sexuel et personnel.

Les raisons de la consultation

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens décident de consulter en thérapie sexuelle. Il y en a :

– Raisons émotionnelles (manque de confiance ou d’estime de soi, dépendance émotionnelle, difficulté à être intime, jalousie, mauvaise image corporelle, etc.)
– Raisons conjugales (conflit conjugal, séparation, relation extraconjugale, violence familiale, etc.)

Consulter un sexologue
– Raisons sexuelles (diminution ou manque de désir, douleur lors des relations sexuelles, manque d’orgasme, compulsion ou dépendance sexuelle, anxiété de performance, abus sexuel, remise en question de votre orientation sexuelle, comportement sexuel dérangeant, etc.)
– Raisons de santé (liées au deuil, au stress, à la grossesse, à la dépression post-partum, à l’avortement, à l’infertilité, à la fausse couche, à la ménopause, à une maladie sexuelle, etc.)

Dois-je consulter seul ou en couple ?

Avant de décider s’il est préférable de consulter seul ou en couple, vous devriez d’abord essayer de déterminer qui, entre vous deux, a le plus de difficultés. Si le problème vous concerne tous les deux, vous devriez y aller ensemble. Faites confiance à votre instinct. Pensez-vous que ce serait bénéfique pour votre couple ? Préférez-vous faire cela seul ? Si vous n’êtes pas sûr, le thérapeute peut évaluer lors des premières consultations s’il est préférable pour vous de consulter individuellement ou en couple. Celui qui a le symptôme le plus important (manque de désir, éjaculation précoce, etc.) n’est pas nécessairement celui qui a le plus de difficultés. Parfois, le partenaire a de la difficulté à vivre avec les symptômes de l’autre et doit consulter pour apprendre à vivre avec cette situation. Il faut évaluer qui a vraiment besoin du changement et des conseils.